Le menu Telemetry permet de configurer les données à stocker ou à transmettre. Il y a quatre éléments principaux pouvant être configurés ici:

TypeDescription
Data LinkConfiguration des variables à envoyer par la voie de Data link.
Onboard LogDéfinit les variables à stocker dans le Log système (Carte SD du Veronte).
User LogLog utilisateur personnalisable.
Fast LogEnregistre des données à la fréquence maximale disponible. Le temps d’enregistrement dépend des variables sélectionnées.

Telemetry – Items

L’écran de configuration permet d’ajouter les variables souhaitée à un fichier de télémétrie, et de fixer les valeurs minimales et maximales de chacune d’entre elle.

Data Link

Le Data Link contient les variables échangées entre les autopilotes Veronte et Veronte Pipe. Par défaut, le système fourni un Data Link représentant la connexion entre l’Autopilote Veronte Air et le logiciel (Pipe). Le Veronte Air envoie des variables au Veronte Sol, puis elles sont traitées lorsqu’elles arrivent dans Veronte Pipe. Cette liaison est celle qui fournit les variables configurées dans le système dans le menu “Workspace”.

fig.123-telemetry-configuration-menu

Menu de configuration Telemetry

Pipe permet de créer plusieurs Data Link. L’utilisateur peut configurer quelle unité envoie l’information, laquelle la reçoit, laquelle va la traiter (Microcontrôleur de l’autopilote ou Veronte Pipe) et la fréquence d’envoi. Par exemple, un autre Data link pourrait être établit entre les autopilotes Air et Sol (sans passer par Pipe), qui pourrait servir à envoyer la position de l’aéronef à l’autopilote Sol pour la configuration du tracker. Cet exemple est présenté dans la figure ci-dessous:

Data Link (Sol/Air)

L’autopilote “Mentor” enverra la Latitude, longitude et AGL à l’autopilote ayant pour adresse 255 (Sol) pour traitement interne (MCU). La fréquence d’envoi est de 10Hz.

Attention!! Si le nombre de variables activées pour la communication est supérieur au nombre maximal supporté par le système, les dernières variables ne seront pas envoyées, donc elle prendrons une valeur nulle si elles sont affichées dans le Workspace.

Onboard Log

Ce menu détermine les variables à stocker sur la carte SD de l’autopilote. Dans notre cas, il n’y a pas d’unités émettrices/réceptrices, donc la seule chose à configurer ici est la liste des variables qui seront enregistrées dans la mémoire interne de l’autopilote. La tâche de gestion de la carte SD est “Low”, qui a un taux d’exécution de 30 Hz.

Onboard Log

User Log

Ce log contient les variables stockées selon une automation créée par l’utilisateur. Prenons un exemple: dans une mission de photogrammétrie, il est important d’enregistrer la position de l’avion lors de la prise de la photo. Ce log peut donc être utilisé pour enregistrer un certain nombre de variables (position, vitesse, direction,…) à chaque fois qu’un photo est prise.

User Log

Pour créer une action User Log (Log utilisateur) où une entrée est ajoutée au log lorsqu’un certain évènement est réalisé. Reportez-vous à la section 6.6 pour plus d’information.

Fast Log

Ce menu permet de stocker des variables spécifiées à la fréquence disponible maximale. Cet outils pourrait être utilisé pour enregistrer des informations provenant d’évènements très rapides, comme par exemple un lancement de missile. Le temps que durera cet enregistrement dépends du nombre de variables stockées.

Lorsqu’une variable est activée dans le Fast Log, un nouveau bouton apparaîtra dans le Panneau Veronte. L’utilisateur doit cliquer dessus lorsqu’il souhaite activer l’outil Fast Log.

fast-log

Bouton Fast Log

Le téléchargement des informations d’un vol dépend de comment elle a été stockée, c’est-à-dire que cela dépend du type de log (Data link, Onboard User ou Fast). Reportez-vous à la section 10 de ce manuel pour plus d’informations liées à l’outil Postflight contenu dans Veronte Pipe.